Image Maximal 10 % des Einkommens für die Krankenkassenprämien (Prämien-Entlastungs-Initiative)

Assistance sur le terrain dans le domaine de l'asile

(Initiative populaire fédérale)

Changement de cap dans le système d'asile :

L'initiative demande que les réfugiés soient aidés sur place - c'est-à-dire près des zones de crise - au lieu de dépenser des milliards pour les migrants qui se sont rendus en Suisse. En coopération avec d'autres pays, des zones protégées doivent être créées dans le monde entier, où les véritables réfugiés peuvent bénéficier d'une protection. Les demandeurs d'asile en Suisse ne doivent être aidés qu'au moyen de prestations en nature.

Tout indique que le nombre de demandeurs d'asile va encore augmenter à moyen terme. Nous devons agir avec prévoyance ; nous ne pouvons pas continuer ainsi. Un conseil de gouvernement du PDC basé à Lucerne a écrit sous le titre "Nous avons besoin d'une nouvelle stratégie d'asile - maintenant" : "Ce qui nous attend dépassera massivement la vague de réfugiés de 2015. Si nous ne nous y préparons pas dès maintenant, nous serons impitoyablement dépassés par elle. Chaque jeune de 25 ans qui ne parvient pas à entrer sur le marché du travail entraînera des coûts sociaux d'environ un million de francs lorsqu'il atteindra l'âge de la retraite de l'AVS".

Tous les partis devraient en fait soutenir cette initiative : Le CVP, le FDP et l'UDC sont à l'origine de l'aarg. "Standesinitiative Hilfe vor Ort", qui était identique sur les points essentiels. Les partis de gauche ont toujours été favorables à l'aide dans le monde entier.

 

 

 

Les principaux arguments...


79727694 s

Aspect financier
Chaque franc dépensé a plus d'effet.


30730291 s

Aspect de la sécurité
Les voyages mettant la vie en danger sont évités.


37440069 s

Aspect écologique
Une aide durable sur place aide aussi l'environnement.

Arguments, questions et réponses, mythes

Texte d'initiative

La Constitution1 est modifiée comme suit:

Art. 121b Aide sur place dans le domaine de l’asile

La Suisse crée à l’étranger, en collaboration avec d’autres pays, des zones de protection dans lesquelles les personnes relevant du domaine de l’asile peuvent être hébergées, prises en charge et protégées dans leur pays de provenance ou le plus près possible de celui-ci. La Confédération fournit des contributions financières en faveur de projets d’aide dans ces zones de protection.

Les personnes relevant du domaine de l’asile ne peuvent pas choisir elles-mêmes leur lieu de séjour et leur pays de destination. Elles obtiennent une protection dans un pays qui leur est attribué.

Les personnes qui déposent une demande d’asile en Suisse sont:

a.  en premier lieu, renvoyées dans un pays de transit sûr, pour autant qu’il existe un traité international en la matière, comme un accord de réadmission;

b.  en deuxième lieu, transférées dans une zone de protection où elles restent jusqu’à ce que leur identité ait été établie et qu’elles puissent retourner dans leur pays de provenance ou soient reconnues comme réfugiés par un État tiers ou par la Suisse et y soient admises;

c.  en troisième lieu, transférées dans un centre fédéral pour requérants d’asile; jusqu’à ce qu’elles aient fait l’objet d’une décision en matière d’asile entrée en force, elles séjournent dans des endroits permettant de vérifier à tout moment où elles se trouvent.

Les fonds destinés au domaine de l’asile sont utilisés en principe à l’étranger, dans des zones de protection ou ailleurs, pour des projets d’aide qui permettent d’aider sur place bien plus de personnes qu’en Suisse. En Suisse, les personnes relevant du domaine de l’asile bénéficient exclusivement de prestations en nature, jusqu’à ce qu’elles puissent subvenir elles-mêmes à leurs besoins.

 

 

[1] RS 101

Publiée dans la Feuille fédérale le 08.10.2019
Expiration du délai imparti pour la récolte des signatures: 19.06.2021

Cette initiative a été lancée par les membres du comité suivants (nom de famille dans l'ordre alphabétique)

Image

Baur Mark, Nairobi, Kenja
 
(Web-Seite)

Image

Geissbühler Andrea, Bäriswil BE
 
 
(Web-Seite)

Image

Herger Marc, Steinen

 
(Web-Seite)

Image

Keller-Inhelder Barbara, Rapperswil-Jona
 
 
(Web-Seite)

Image

Leutwyler Jean-Pierre, Baden
 
 
(Web-Seite)

Image

Lukas Reimann, Wil/SG
Nationalrat
 
(Web-Seite)

Image

Schläpfer Therese, Hagenbuch

 
(Web-Seite)

Image

Schöni Theres, Benzenschwil AG
 
 
(Web-Seite)

Image

Stamm Luzi, Baden
a. Nationalrat
 
(Web-Seite)

Image

Stärkle Diana, Egerkingen

 
(Web-Seite)

Cette initiative est soutenue par les organisations suivantes :

Opinions sélectionnées de la population et de la politique

Médias