Sélectionnez votre langue

Nous déterminons...

Pour une Suisse
comme nous la souhaitons

gletscher-initiative-banner-v2-fr-800x460x120.png

Pour un climat sain (initiative pour les glaciers)

(Initiative populaire fédérale)

Le changement climatique menace la survie de la civilisation humaine sur notre planète. En ce sens, l'enjeu est global. Le rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) de 2018 a montré que même si le réchauffement climatique n'est que de 2 degrés, les conséquences négatives sont déjà beaucoup plus graves qu'avec une hausse de 1,5 degrés (jusqu'à présent, elle est de 1 degré). Cependant, à l'heure actuelle, la plupart des pays – y compris la Suisse – sont sur une trajectoire de réchauffement de 3, 4 degrés ou plus. La Suisse à elle seule ne peut pas arrêter le réchauffement climatique. En 2015, les États membres des Nations Unies ont adopté l'accord de Paris. Il s’agit maintenant de mettre en œuvre cet accord dans chaque pays : les émissions nettes de gaz à effet de serre doivent être ramenées à zéro d'ici 2050. L'ère de l'énergie fossile doit également prendre fin avant cette date. Ceci est la principale revendication de l'Initiative pour les glaciers. Si le Conseil fédéral et le Parlement prenaient l'accord au sérieux, notre initiative populaire ne serait pas nécessaire.

Les principaux arguments...


Gletscher Innitiative 300x200x120

POUR UNE POLITIQUE CLIMATIQUE AMBITIEUSE.

 


Gletscher Innitiative 300x200x120

UNE CONTRIBUTION ÉQUITABLE DE LA SUISSE.

 


Gletscher Innitiative 300x200x120

METTRE FIN À L’ÈRE DES ÉNERGIES FOSSILES.


Gletscher Innitiative 300x200x120

SAISIR L’OPPORTUNITÉ AU LIEU DE RESTER SUR LA TOUCHE.


Gletscher Innitiative 300x200x120

LA POLITIQUE CLIMATIQUE ACTUELLE NE SUFFIT PAS.

Arguments, questions et réponses, mythes

Qu'exige l'initiative pour les glaciers ?

Les émissions nettes de gaz à effet de serre en Suisse doivent être réduites à zéro au plus tard jusqu'en 2050. Par conséquent, l'utilisation de combustibles et carburants fossiles devra cesser au plus tard en 2050. Des exceptions sont possibles lorsqu'il n'existe pas d'alternatives techniques, à condition que ces émissions de CO2 soient compensées par des puits de carbone. Enfin, l’initiative exige que la politique climatique soit mise en œuvre de manière à la rendre socialement acceptable et à renforcer l’économie. La transformation nécessaire constitue également une opportunité pour l'économie et la société, si elle est exploitée.

Texte d'initiative

La Constitution1 est modifiée comme suit :

Art. 74a Politique climatique

1 Dans le cadre de leurs compétences, la Confédération et les cantons s’engagent, en Suisse et dans les relations internationales, pour limiter les risques et les effets du changement climatique.

2 Pour autant que des gaz à effet de serre d’origine humaine soient encore émis en Suisse, leurs effets sur le climat doivent être durablement neutralisés au plus tard dès 2050 par des puits de gaz à effet de serre sûrs.

3 Plus aucun carburant ni combustible fossiles ne sera mis en circulation en Suisse à partir de 2050. Des exceptions sont admissibles pour des applications pour lesquelles il n’existe pas de substitution technique et pour autant que des puits de gaz à effet de serre sûrs situés en Suisse en neutralisent durablement les effets sur le climat.

4 La politique climatique vise un renforcement de l’économie et l’acceptabilité sur le plan social et utilise en particulier des instruments de promotion de l’innovation et de la technologie.

Art. 197, ch. 122
12. Dispositions transitoires ad art. 74a (Politique climatique)

1 La Confédération édicte la législation d’exécution de l’art. 74a dans un délai de cinq ans à compter de l’acceptation dudit article par le peuple et les cantons.

2 La loi détermine la trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre jusqu'en 2050. Elle arrête des objectifs intermédiaires qui conduisent au moins à une réduction linéaire et règle les instruments nécessaires au respect de la trajectoire de réduction.

1 RS 101
2 Le numéro définitif de la présente disposition transitoire sera fixé par la Chancellerie fédérale après le scrutin.

Publiée dans la Feuille fédérale le 30.04.2019
Aboutissement de l'initiative: 17.12.2019
Expiration du délai imparti pour la récolte des signatures: 30.10.2020

Cette initiative a été lancée par les membres du comité suivants (nom de famille dans l'ordre alphabétique)

Image

Battaglia Marco, Ligornetto

 
(Web-Seite)

Image

Baud Romaine, Fribourg

 
(Web-Seite)

Image

Chevalley Isabelle, St-George
 
 
(Web-Seite)

Image

Dubochet Jacques, Morges
 
 
(Web-Seite)

Image

Engler Stefan, Chur

 
(Web-Seite)

Image

Friedl Claudia, St. Gallen

 
(Web-Seite)

Image

Gautschi Anders, Bern
 
 
(Web-Seite)

Image

Glättli Balthasar, Zürich
 
 
(Web-Seite)

Image

Haeberli Wilfried, Zürich

 
(Web-Seite)

Image

Hänggi Caspers Marcel, Zürich

 
(Web-Seite)

Image

Hochuli Susanne, Reitnau
 
 
(Web-Seite)

Image

Hunziker Christian, Winterthur
 
 
(Web-Seite)

Image

Léchot Jérôme, Biel

 
(Web-Seite)

Image

Lüthi Christian, Prilly

 
(Web-Seite)

Image

Noser Ruedi, Zürich
 
 
(Web-Seite)

Image

Quadranti Rosmarie, Lllnau
 
 
(Web-Seite)

Image

Raselli Reto, Le Prese

 
(Web-Seite)

Image

Roth Myriam, Biel

 
(Web-Seite)

Image

Schlup Kathrin, Biel
 
 
(Web-Seite)

Image

Schnydrig Julie, Genève
 
 
(Web-Seite)

Image

Schwendimann Matthias, Leuzigen

 
(Web-Seite)

Image

Semadeni Silva, Chur

 
(Web-Seite)

Image

Siegrist Dominik, Zürich
 
 
(Web-Seite)

Image

Wydler-Wälti Rosmarie, Basel
 
 
(Web-Seite)

Image

Zaugg-Ott Kurt, Bern

 
(Web-Seite)

Cette initiative est soutenue par les organisations suivantes :

Opinions sélectionnées de la population et de la politique

Médias

Image
Image